Renaissance du Château de Musinens - Bellegarde-sur-Valserine (Ain)

Accueil > Animations > Autres animations > 2012 > « La Maison de Savoie et les anciens (...)
18 / 20

Octobre 2012

« La Maison de Savoie et les anciens Pays de l’Ain »

L’Histoire revécue au château de Musinens.

Comment s’est construit le département de l’Ain dans lequel nous vivons ? Une réponse, brillante et très documentée, était donnée à cette question, le samedi 20, en fin d’après-midi, à quelque trente passionnés d’histoire, au château de Musinens, par Cédric Mottier, historien chercheur, un habitué des lieux.

Pendant environ quatre cents ans, la Maison de Savoie, a dominé les Pays de l’Ain, y compris bien sûr, notre bassin de vie.

Une puissance qui se manifestait dans les domaines militaires, économiques, administratifs et judiciaires.

Une puissance acquise par lignages familiaux, apanages, échanges, achats, mariages et naissances. Ne citons que deux exemples : Amédée V de la Maison de Savoie, épouse Sybille de Bâgé qui lui apporte la Bresse en dot, et n’oublions pas que François 1er, futur roi de France, est fils de Louise de Savoie.
Ainsi cette puissance de Savoie s’est enrichie du Valromey en 1080, de la Bresse en 1272, des terres de Musinens en 1337, du Pays de Gex en 1355, des Dombes en 1402.

Cependant la Maison de Savoie va commencer à perdre de l’importance en 1536 avec la conquête de la Bresse et du Bugey par François 1er, territoires qui redeviendront néanmoins savoyards en 1559.

Une instabilité s’installe dans la région à propos de l’occupation du marquisat français de Saluces par Charles Emmanuel de Savoie en 1588, suivie par une contre offensive française, victorieuse, en 1591.

Les dix années qui suivent, marquées par de violents affrontements, se terminent, après le siège de la citadelle de Bourg vaillamment défendue par Jean-Amédée de Bouvens – seigneur de Musinens - par le fameux traité de Lyon du 17 janvier 1601.

Saluces reste savoyard, en échange Bresse, Bugey et Gex deviennent français.
Ces territoires seront alors rattachés à la généralité de Bourgogne et, en 1760, après d’ultimes réajustements territoriaux, le Rhône devient frontière entre France et Savoie-Piémont (traité de Paris).

Une conférence dans un cadre chargé d’histoire pour des instants culturels de qualité, première des animations prévues par « Renaissance du château de Musinens » pour la saison 2012-2013.

Prochaine date à retenir : conférence – exposition présentée par Jacques Bordon sur le thème « Le Vuache, montagne insolite de la connaissance à la gestion », le samedi 17 novembre, à 17 h 30.


SPIP | Plan du site |